CRÉER COMPTE

VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

L'art culinaire thailandais

Nombreux sont ceux qui confondent la cuisine thaïlandaise à la cuisine de ses pays voisins comme la Chine, l’Inde, la Birmanie, etc. Toutefois, la cuisine thaïlandaise ou cuisine thaï a ses spécificités et ses goûts inégalés grâce aux différents ingrédients et condiments qui mettent les produits naturels au centre de cette cuisine. L’empreinte laissée par l’histoire du pays marque aussi la cuisine.

L’histoire qui a marqué la cuisine
Contrairement à certains pays du tiers monde, la Thaïlande n’a jamais subi de colonisation occidentale. Ainsi, les pays qui ont surtout influencé sa cuisine sont ses voisins dont principalement la Chine et l’Inde. Par ailleurs, bien que la cuisine thaï se démarque grâce aux saveurs épicées et des fois pimentées avec l’utilisation du curry, de la menthe, de la citronnelle et de la coriandre comme condiments, elle n’est pas uniforme d’une région de la Thaïlande à une autre. En effet, chaque région a sa spécificité en cuisine mais les plus relevés sont les plats du Sud avec les ingrédients cités ci-dessus.

Comment mangeaient les Thaïlandais avant ?
Historiquement, les Thaïlandais, dans leur cuisine, utilisaient à fond les produits alimentaires d’origine naturelle, c’est-à-dire qui n’ont pas subi de transformation, qu’ils soient utilisés comme ingrédients ou comme condiments. Ainsi, on trouve beaucoup d’ingrédients dans la cuisine chinoise qui viennent d’être cueillis dans les champs. En outre, si les Occidentaux comme de nombreux pays se mettent à table pour manger,
les Thaïlandais, auparavant se mettaient sur des nattes ; les plats étaient disposés dessus et tout le monde s’asseyait autour pour se servir avec les doigts ; c’est-à-dire qu’ils n’utilisaient pas encore de cuillères ni de fourchettes. Ce qui contribue aussi à distinguer la cuisine thaï de celle des autres.

Rédaction mis a jour le 21/02/2016

HAUT